Vous n'êtes pas identifié. Si vous n'avez pas de compte, inscrivez-vous en cliquant ici.

la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

#1  31808

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

Mon père était un alcolique qui nous battait, ma mère, ma soeur et moi. Moi je me souvien que lorsqu'il me battait j'allais dans ma chambre et je me mutilais car je m'en voulais que mon pere me tape, j'avais toujours l'impression que c'etait de ma faute, donc je me punissait en me fesant mal. Des fois ma mère venait dormir dans mon lit et d'autre fois la police venait. Pourtant mon père était gentil avec les enfant des autres, il donnai meme des cadeau qu'il nous avai offert, donc toute la famille l'adorait et pensait qu'on vivaient dans l'amour. J'ai appris bien plus tard que les gens était au courrant du comportement de mon père sur nous et qu'ils preferaient garder les yeux fermer car sa ne les concernaient pas. C'est se qu'on appel de l'égoisme je pense. J'enviai la famille des autres. Ma mère au lieu de nous reconforter ma soeur et moi, elle provoquai encore plus mon père. C'était la guerre a la maison. Ma 1ere envie de suicide j'avais 10 ans . Mais a cet epoque, j'étais chretien enfin je veut dire cretin car ses la meme chose, je pensai que si je me suicidait j'irai en enfer. J'ai dit a ma mere que je voulais sauter de la fenetre, on habitait au 5eme etage, ellle a ouvert la fenetre et ma dit vasi. Et la sa ma fait tilt dans la tete, je me suis creer un monde imaginaire, ou je pouvait m'y refugier. Quand j'etais a l'ecole je passait mon temps a rever enfin a vivre dans mon monde imaginaire. Le soir, j'eesayait de rester le plus longtemp possible eveiler pour atteindre se monde immaginaire. Quand j'ai eu 12 ans ma mère a mis mon père dehor, je lui est demander pourquoi elle ne l'avait pas fait avant et elle ma repondu que c'etait pour que ma soeur et moi comprenion pourquoi elle l'avai virer, si elle l'aurai fait quand on aurai ete plus jeune elle pensai qu'on aurai pas compris. Donc, ma mère aurai pu arreter cet enfer depuis longtemps mais juste pour nous manipuler, enfin pour qu'on comprenne son geste elle nous a laisser souffrir. Mais le plus surprenat c'est que lorsque elle a virer mon père, elle a essayer de m'envoyer en pension, moi pas ma soeur, seulement les pensionnat publique ne prenne que les enfants dont leur parents sont toujours absent donc elle n'a pas reussi. Quel sensation desagreable que de ne pas se sentir aimer. Dison que j'avais l'habitude.
Ma mère fesait le menage dans une ecole a paris. Elle me forçait a l'aider des que je finissait les court et pendant les vacances mais pas ma soeur alors qu'elle a 3 ans de plus que moi. Quand mes camarade de classe se retrouvaient pour jouer, moi je devait aller aider ma mère, j'occupais bien mon temps libre.

Tout les ans on allait au portugal, c'est comme sa depuis que je suis nee. On dort chez ma grand-mere, j'ai 2 oncles, l'un d'eux a 6 ans de plus que moi et vie encore chez ma grand mère, l'autre a 5 ans de moin que ma mère, lui a des enfants, 1 garçon qui a l'age de ma soeur qui est 3 ans de plus que moi et 1 fille qui a 3 ans moin que moi. Quand on était petit on jouait toujours ensenble et vue qu'on dormait tous chez ma grand mère c'était les garçon avec les garçon et les fille avec les fille. L'année ou ma mère a virer mon pere de la maison et a essayer de m'envoyer en pension, j'était asser mal. Mon cousin s'occupait bien de moi cet été, et la il a utilisai mon amour pour abuser de moi. J'avais 12 ans et lui 15 ans. J'igrorait ce qu'était le sexe, j'ai compris que a la fin ce qui venait de se passer. Je s'avait que c'etait mal , mais j'avais telement honte, j'étais telement mal dans ma peau. Je me suis encore plus refugier dans mon monde imaginaire, et j'ai deglinguer mon cycle du sommeil, car depuis se jour je ne dort que 3 a 4 heure pas nuit, j'ai commençer a avoir peur des garçon et des hommes, l'année suivantes chez ma grand mere, mon cousin m'a fait du chantage, si je ne lui fesai pas de felation , il direrai a tout le monde que l'anner d'avant je lui avait fais une felation . Cet année il a encore abuser de moi. J'étais degouter par le sexe l'anner d'apres mon cousin n'est pas venue au portugal. J'étais soulager, j'étais terifier par les vacance au portugal. Cet annee la je devai partager la chambre avec mon jeune oncle. J'avais du mal a dormir mais je ne pouvait rien dire a personne. Une fois pendant cet anneee la, je me suis reveilleer durant la nuit, et mon oncle était sur mon dos a frotter son sexe sur mes fesse, je suis rester paralyser, je n'arrivai plus a bouger, ma tete disait lève toi et mon corp ne bougeait pas. Quand il a joui sur mon caleçon, je me suis senti si fragile, a me deamnder ce que j'avais fait. La nuit d'apres je restait reveiller et le fesai resentir a mon oncle pour ne pas qu'il me touche et des que ma mère et ma soeur se levais dormir dans leur lit, car elle dormais ensenble et je leur disait comme excuse que mon oncle ronflais sa m'empechait de dormir. Je me sentais si seul avec ma souffrance. Je ne voulais pas que l'on voie comment j'étais a l'interieur alors, je fesait croire a tout le monde que j'etais super joyeux, super heureux, que je m'amusait comme un fou. Cet année ma mère a decider de venir a noel, donc on est venu. Mais la vue qu'il y avait peut de monde j'ai eu ma chambre pour moi seul, j'étais soulager, pour ne pas eveiller des soupçons je fesait croire que je m'entendait bien avec mon oncle, je fesait la meme chose qu'avec mon cousin. Quand nous somme revenue en france au bout de 2 mois, ma soeur était enceinte elle avait 17 ans. Elle a avouer qu'ellle avait été violer par notre oncle, il s'averait qu'elle mentait au sujet du viol mais qu'elle avait fraiment fait l'amour avec notre oncle. Mais ma mère a cru sa 1ere version du viol et elle est devenue un feministe, elle me traitai encore plus comme une merde que avant. Cet année la j'ai essayer les comprimer et essayer de m'étrangler, je voulais en finir avec cet vie de merde. Personne n'a jamais su que j'essayait de temps en temps de me suicider. Je ne me sentai pas vivant dans le monde reel, mais je devais y vivre.

Hors ligne

 

#2  31892

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

mon 1er rapport, et contacte avec une fille, j'avais 27 ans. J'aurai voulu que rien ne se passe avec elle. le fait de faire l'amour avec elle ma fat comprendre a quel point je ne supportait pas que l'on me touche. on a fait l'amour 2 fois. la 1ere fois elle ma unpeu sauter dessus, je n'ai pas du tout aimer, j'ai essayer une 2eme fois pour voir. ce fut la meme sensation que pour la 1ere fois.Mais elle c'etait rendu compte de quelque chose,, elle ma demander si j'avais etait abuser quand j'etais plus jeune, j'etais mal a l'aise, je lui est dit que non et je ne les jamais revue;
Ce jour la j'ai revue ma vie, plutot mon reve a la poubelle. j'avais un reve simple du moin c'est ce que je pensait. me marier, avoir des enfants, leur donner ce que je n'ai pas eu, etre heureux. Imaginer, le fait que de faire l'amour, le fait que l'on veut me prendre dans ces bras, le faite que vous n'arrivez a faire confiance a personne. Comment fait on pour vivre?  Pour moi le but de la vie c'est se marier, avoir des enfants etre aimer.

Hors ligne

 

voir aussi dans la librairie du site ...

#3  31893

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

Avant de me rendre compte de ce que je n'aurai jamais, j'esseyai de me raccrocher a la vie en gardans certain espoir. Après la relation avec cet fille, je me suis isoler pendant 2 mois cloitrez chez moi a essayer de reflechir, a essayer de trouver un substitu a l'amour. Je n'ai jamais et je ne montrerai jamais au gens comment je suis au fond de moi. (fatigué, detruit, fragile, seul meme lorsque je suis avec les gens) J'ai toujour ecouter et aider les gens qui avait besoin d'aide. en général, ces gens non besoin que de parler, se confier, rechercher du reconfort avec des mots, se sentir moin seul. Voila ce que j'apportait au gens, une oreille, un ami qui ne les jugera jamais, une presence. Je montrai au gens que j'etais fort pour pouvoir les aider. J'etais comme sa avant d'avoir fait l'amour et de detester sa.

Hors ligne

 

#4  31894

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

Je suis toujour aller vers les gens qui étais triste et qui n'allais pas bien, je n'arrivai pas a etre avec des gens "heureux" . N'ayant pas trouver de substitue a l'amour car il n'y en a aucun. J'avais decider de me suicider au portugal. Mais j'ai rencontrer une fille la bas. Elle étai fragile, et avait un grande douleur. Elle avait perdu sa mère quelque années auparavant et ne s'en était jamais remise. On fesait que s'appeler au tel. Elle ma dit quel avait vue que je cachait de lourd secret. elle essayai de me manipuler pour savoir. Elle y arriva au bout de 1 semaine de tel avec 5 heure de tel par jour. Je n'avais jamais parler a qui que se soit de toute ma vie. Je lui est juste dit que j'avais ete abuser. De le dire sa ma detruit. Je lui envoulait, je commencais a etre un dure avec mes mmots quand je lui parlais.  J'avais compris que des qu'elle avait su mon secret, et de m'avoir fait tres mal, elle s'en foutait de moi. Une fois, je n'est pas compris ce qu'elle voulais faire m'aider ou me faire mal, elle ma dit "Si ton cousin est arriver a abuser de toi c'est que tu le voulais" Elle avait peut etre raison, je m'en voulais d'avoir été si ignorant de la vie a mes 12 ans, ne rien savoir de la cruauter de se monde, celle qui attaque les enfants, les gens fragiles.
J'ai essayer la mort au rat, dur a avaler, mais sa n'a eu aucun effet. ^le lendemain j'ai pris des medicaments enfin les seul que j'avais; 1 tablette de diantalvic 2 de dafalgan. je me suis senti defoncer, stone, sa ma fait que vomir durant la nuit. Bref j'ai esssayer pas mal de chose.

Hors ligne

 

#5  31895

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

A mon retour en france, vue que j'avais essayer aussi ici, j'ai été hospitaliser. j'ai fini par parler a la psy, a ma famille et mes amis. Depuis, j'ai perdu toutes ma famille, je n'arrive plus a aller affronter le regard de mes amis.
En conclusion, on nous demande de parler pour se soulager, moi chaque fois que j'en parlais sa me fesait encore plus mal. on ma donner des medicaments mais je les est arrter. leur effet c'etai le stone attitude( en gros si quelqu'un vous traiter dans la rue vous lui ferier un sourir) cet un effet de faux bien etre. maintenant ce qui me fait tenir vue que je n'arrive pas a me suicider c'est de me venger de ceux qui m'on fait du mal. Mare d'etre une victime, mare de ne pas pouvoir dormir paissiblement, mare d'avoir aider des gens et finalement me rendre compte pour rien.
On ma toujour dit ne fait pas au autres se que tu ne voudrait pas que l'on te fasse. cela ne ma apporter que plus de souffrance et de colere.

» Tout savoir sur le coaching parental et ses méthodes.

Hors ligne

 

#6  31896

zelos
Nouveau membre
Pas de photo !

Re: la vie n'est faite que d'illusion, ouvron les yeux

Mais je ne me vengerai jamais, car il me reste une chose que l'on ne m'a pas encore prise. je n'arriverai pas a faire au autre ce que l'on ma fait car je sais la douleur que sa fait et je ne la veut pour personne, meme a ceux qui mon fait mal.

Hors ligne

 

publicité

Partagez cette page sur Facebook ou Twitter :

Aller... » Pages: 1

Les propos tenus sur cette page n'engagent que leurs auteurs respectifs. Psychanalyse en Ligne n'est pas responsable du contenu textuel qui est la seule responsabilité des membres inscrits. Les citations d'ouvrage ou contenus Internet sont la propriété de leurs auteurs.

Articles et Dossiers

Tous les articles du portail Psy : sommaire

Forum Psy en Ligne - le site de Christelle Moreau psychanalyste à Nice - email

Pied de page des forums

mur des tags
Retour sur Psychanalyse en Ligne

©2006Psychanalyse Francophone

Le Forum de la psychanalyse, du mieux-être, du coaching, du développement de soi, depuis 2006. Posez vos questions à Christelle Moreau psycho-analyste et recevez une réponse en 72 heures. Pour évacuer, préparez une thérapie, n'hésitez pas à vous autoriser, ici la première parole souffrante est accueillie à sa juste valeur, elle est analysée, comprise et reçoit echo très rapidement par téléphone , par mail ou via skype, pour cela il suffit juste de prendre rendez-vous. Inscription gratuite ! Un site de Christelle Moreau ©2006

©2006-2024 Buzzistic | contacts

  • haut de page